Menu Fermer

Comment faire son potager ?

Réaliser un potager dans son jardin permet de faire des économies. Il permet également de connaître précisément la provenance de ses aliments et donc qu’ils soit sans pesticide et meilleur pour la santé. Dans cet article, nous allons détailler les 7 points à connaître afin d’aménager son propre potager de façon efficace.

Choisir la taille de son potager

Avant de mettre en place son potager, il est fondamental de définir sa taille. En effet, nous vous recommandons de commencer petit puis de l’agrandir au fil des années. À noter que pour une famille de quatre personnes, il faut environ 100m² de potager.

Connaitre son type de terre

L’identification du type de terre est une phase importante dans la création de son potager. En effet, elle passe d’abord par la détection du type de sol, afin d’adapter le travail à faire. Ainsi vous pouvez faire analyser votre terre dans une jardinerie afin de recevoir les indications nécessaires pour l’améliorer.

Il existe 4 types de terres:

  • Argileuse : elle est lourde, grasse et difficile à travailler si elle est trop humide.
  • Sableuse : elle se dessèche vite et demande beaucoup d’arrosage l’été. 
  • Calcaire :  elle est pauvre en éléments fertilisants et boueuse par temps de pluie
  • Humifère : elle est très humide si elle est mal drainée. C’est une terre trop acide pour de nombreuses espèces.

Choisir son type de potager

Il est important de déterminer le type de potager que nous voulons cultiver cultiver. Il existe différents types de potager :

  • Parcelles qui requiert peu de temps d’entretien et d’arrosage. 
  • Carrés consiste à cultiver une variété de légumes sur chaque carré.
  • Ligne est intéressant mais il faut respecter la rotation de cultures et l’association des légumes.

Le choix du lieu du potager

Le choix du lieu du potager est aussi un critère fondamental à prendre en compte. En effet, nous vous conseillons de trouver un endroit du terrain bien ensoleillé, où le sol se draine facilement et où la chaleur s’accumule suffisamment. De plus, le sol doit être d’au moins 30 centimètres de terre au-dessus de la roche et doit être suffisamment plat.

Réaliser le plan de son potager

Une fois la taille et l’emplacement choisis, il faut faire un plan de votre futur potager. Ce plan vous permettra d’être organisé, et de maximiser au mieux votre espace. En effet, en organisant vos plants de manière intelligente, vous gagnerez de l’espace tout en facilitant l’entretien. À noter que le potager conventionnel a l’avantage d’être simple à dessiner et fonctionnel.

Que planter dans son potager ?

Nous vous conseillons de choisir des variétés adaptées au climat de la région et qui se marient ou se complètent parfaitement. De plus, Il est conseillé de commencer par des légumes faciles à cultiver, comme des radis, des navets ou des tomates. Une astuce est de cultiver des plantes aromatiques et des fleurs dans le potager afin qu’il y ai moins de maladies et d’invasion d’insectes.

De plus, la rotation très importante dans l’élaboration de son potager. Elle consiste en effet à bien choisir les plantes qui se succèdent sur une parcelle. Cette technique permet notamment de soulager le sol, qui distribue saison après saison des nutriments différents, selon les besoins des plantations.

Identifier les dates importantes

Enfin, il est important de connaître et de prendre en note les dates précises du dernier gel printanier et du premier gel automnal survenant dans votre région afin de planifier vos plantations en conséquence. En effet, ces dates peuvent avoir des effets sur vos plantations.

N’hésitez pas à consulter notre prochain article de blog sur comment réaliser son compost. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *