Menu Fermer

Les avantages et les inconvénients de la maison autonome

Crédit photo : Maison container 

Qu’est-ce qu’une maison autonome ?

Encore appelée « maison énergie zéro », la maison autonome est une maison écologique est une maison qui produit sa propre énergie et qui gère l’eau qu’elle consomme. La maison autonome n’est donc rattachée à aucun réseau d’eau, de gaz et d’électricité nationaux. Pour cela, la maison autonome utilise des moyens de production d’énergie locaux qui vont permettre d’alimenter tous les appareils électriques, le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

La maison autonome est donc « autonome » en chauffage grâce à une bonne isolation ainsi qu’à une bonne étanchéité, en électricité grâce à sa propre production d’électricité qui est consommé directement et non gaspiller et en eau grâce à la récupération d’eaux pluviales pour certaines utilisations.

Quelles sont les solutions alternatives pour produire l’énergie nécessaire localement ?

  • Renforcer l’isolation de la maison au niveau des combles, des murs, du sol et du toit.

  • Utiliser des fenêtres à isolation renforcée comme par exemple le triple vitrage.

  • Employer des protections solaires comme par exemple les volets ou les stores.

  • Utiliser un chauffage au bois.

  • Mettre en place la récupération de l’eau de pluie.

  • Recourir à des carburants végétaux pour faire fonctionner toutes sortes de moteurs.

  • Adopter des énergies solaires photovoltaïques comme par exemple les panneaux solaires.

  • Il faut bien choisir l’exposition de la maison pour pouvoir bénéficier des rayons solaires qui auront pour but de réchauffer naturellement.

  • Il est possible d’installer des puits canadien pour rafraîchir ou réchauffer l’air ventilé dans la maison.

  • Comme moyen d’énergie, il est possible d’utiliser des énergies venant d’éoliennes

  • Il ne faut pas oublier qu’il est important de faire du recyclage de déchets pour éviter de créer des déchets donc de la pollution.

Les avantages de la maison autonomes

  • Une liberté totale sur le choix des systèmes et matériaux à utiliser

  • Une gestion autonome des consommations d’énergie

  • Pas de dépense dans un abonnement de gaz ou d’électricité

  • Une consommation d’énergie locale et personnelle

  • Une utilisation de ressources renouvelables et écologiques

  • Une réduction de l’impact environnemental de la maison

Les inconvénients de la maison autonome

  • Un investissement de départ souvent très élevé à cause de toutes les installations à mettre en place

  • Pas d’intervention possible du réseau national en cas de dysfonctionnement des équipements, car les équipements ne sont pas rattachés au réseau

  • Beaucoup d’opération de maintenance et d’entretien des équipements installés pour éviter les dysfonctionnements

  • Nécessité d’avoir de la place à l’intérieur et à l’extérieur de la maison pour pouvoir prévoir l’installation de l’ensemble des systèmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *